Aucune notice dans le panier

RETROUVEZ-NOUS SUR



CONNECTEZ-VOUS

Identification

Accueil

Edith Wharton : une Américaine à Hyères

Envoyer Imprimer PDF
Index de l'article
Edith Wharton : une Américaine à Hyères
Nouvelles
Romans
Récits de voyages et correspondance
En anglais dans le texte...
Sur Edith Wharton
Toutes les pages
AddThis Social Bookmark Button

Edith Newbold Jones (1862-1937) est née dans une riche famille américaine. Dès son plus jeune âge, elle est attirée par la littérature et écrit. En 1885, elle épouse un jeune homme riche, Edward Wharton. Sa rencontre à Newport en 1893 avec Paul Bourget, auteur français à succès, est décisive pour sa vie littéraire.  

 

Les Wharton décident de s'installer à Paris. Ils fréquentent les salons littéraires à la mode. En 1913, le couple se sépare mais Edith Wharton reste à Paris. Elle achète une propriété à Saint-Brice-sous-Forêt, le Pavillon Colombe. Invitée par les Bourget, elle vient à Hyères. Paul Bourget a acheté en 1885 une propriété à Costebelle, le Plantier où il passe l'hiver et reçoit des personnalités de la vie littéraire et politique de Paris. Conquise par le climat et les paysages hyérois, Edith Wharton loue le Castel Sainte Claire, sur la colline du château. Cet ancien  couvent de clarisses, restauré au 19e siècle par Olivier Voutier, devient sa résidence d'hiver. Désormais jusqu'à sa mort, elle partagera son temps entre Sainte Claire, l'hiver et le Pavillon Colombe, l'été.