Aucune notice dans le panier

RETROUVEZ-NOUS SUR



CONNECTEZ-VOUS

Identification

Patrimoine Trésors et curiosités du Fonds Patrimonial Sud, un des périodiques sur demande de l'Espace Patrimoine

Sud, un des périodiques sur demande de l'Espace Patrimoine

Envoyer Imprimer PDF
AddThis Social Bookmark Button

sud1

Depuis un an déjà, l'Espace Patrimoine de la médiathèque poursuit, afin de le rendre accessible à ses usagers, l'informatisation de son fonds ancien, un fonds ancien comportant notamment une multitude de périodiques traitant d'Hyères et de ses environs ou publiés dans la région. C'est le cas de la revue trimestrielle SUD qui aborda, durant près de trente ans, la littérature.

 

La médiathèque d'Hyères dispose, parmi les livres rares et anciens du fonds patrimonial, d'un riche catalogue de périodiques anciens, divers et variés en rapport avec la région. Des revues historiques, telle que Provence historique, people, comme Var Mag, ou littéraires. SUD est de celles-ci. Mais à la différence de bien d'autres, la revue n'a cessé de mourir et de renaître de ses cendres, toujours sous un autre visage, mais dans un même esprit, portant en elle un souci de conservation et de transmission.
sud2À l'origine, il y a Fortunio, revue littéraire marseillaise créée par Marcel Pagnol en 1914. Puis, en 1923, Fortunio est reprise en mains par Jean Ballard qui la renomme Les Cahiers du Sud. Ce fut, durant 43 ans, un vivier d'écrivains confirmés ou naissants, de poètes et de chercheurs contribuant, à travers des textes inédits ou des recherches, au dynamisme littéraire de l'époque. Mais, en 1966, la revue s'arrête.
Il faudra attendre 1970 pour que, à l'initiative du poète Jean Malrieu, l'esprit des Cahiers du Sud soit ressuscité dans une nouvelle revue installée à Marseille : SUD. En s'appuyant sur certaines plumes originelles, SUD poursuivit, jusqu'en 1997 – avant d'être à son tour "réanimée" par Autre SUD en 1998 en se spécialisant dans la poésie – l'action entamée par Les Cahiers du Sud : textes inédits, recherches et analyses littéraires (Philippe Jaccottet, Roland Barthes, etc.), nouvelles et poèmes (on pouvait y lire, entre autres, Philippe Djian, Christiane Baroche et Jacques Chessex), critique littéraire. SUD fut également l'occasion, à de nombreuses reprises, de lire la poésie et les analyses de l'écrivain Jean-Max Tixier, bien connu des lecteurs hyérois. Une chance que l'informatisation de ce fonds par la médiathèque permet à nouveau aujourd'hui.

Les numéros de SUD sont consultables sur demande à l'Espace Patrimoine. Les numéros des Cahiers du Sud et de Autre SUD le seront tout prochainement.