Aucune notice dans le panier

RETROUVEZ-NOUS SUR



CONNECTEZ-VOUS

Identification

Grand Public Thématiques Gilles Deleuze (1925-1995)

Gilles Deleuze (1925-1995)

Envoyer Imprimer PDF
AddThis Social Bookmark Button

 Deleuze 1

Le 4 novembre 1995, le philosophe français Gilles Deleuze disparaissait. À l'occasion du 20ème anniversaire de sa mort, la médiathèque vous propose un bref aperçu de son immense oeuvre.

Deleuze 2D'abord perçu comme un historien de la philosophie, Deleuze évolue vers une nouvelle définition du philosophe comme étant « celui qui crée des concepts » dans la Cité, soit un créateur en philosophie de mots nouveaux, de sens différents.

Sa thèse de philosophie était centrée sur le concept de « différence » et « répétition », c'est-à-dire sur le rapport du même à la ressemblance, de la copie au double et de l'effet de la répétition à l'infini par rapport à un original. Deleuze tente d'y développer une métaphysique en accord avec la physique et les mathématiques de son temps, dans laquelle le concept de multiplicité remplace celui de substance, d'événement celui d'essence, de virtualité celui de possibilité.

Deleuze s'intéresse ensuite aux rapports entre sens, non-sens et événement (par exemple, à partir de l'œuvre de Lewis Caroll). Enfin il développe une métaphysique et une philosophie de l'art en s'intéressant au cinéma autant qu'à la peinture.

Avec Félix Guattari, son fidèle collaborateur, il écrit L'Anti-Œdipe (1972) et Mille Plateaux (1980) où apparaissent les concepts de rhizome ou de déterritorialisation. Les deux hommes y mènent une critique conjointe de la psychanalyse et du capitalisme. Les deux livres eurent un fort retentissement dans les milieux universitaires occidentaux.

Avec Michel Foucault ou Jacques Derrida, Gilles Deleuze représente également une certaine idée de l'intellectuel et du combat politique, une époque où la pensée n'était pas un produit médiatique, mais un désir de voir autrement, de voir mieux.