Aucune notice dans le panier

RETROUVEZ-NOUS SUR



CONNECTEZ-VOUS

Identification

Patrimoine Trésors et curiosités du Fonds Patrimonial Planches enluminées de l'Histoire naturelle des Oiseaux de Buffon par François-Nicolas Martinet

Planches enluminées de l'Histoire naturelle des Oiseaux de Buffon par François-Nicolas Martinet

Envoyer Imprimer PDF
AddThis Social Bookmark Button

Georges-Louis Leclerc Comte de Buffon

Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon

 

Intendant du Jardin du Roi, Buffon (1707-1788) est célèbre pour la parution de son Histoire naturelle, générale et particulière en 36 volumes dont le succès fut aussi considérable que l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert. Ses théories auront une influence considérable sur Jean-Baptiste de Lamarck et Charles Darwin.

 

 

Né en 1707 à Montbard, en Bourgogne, il fait des études de droit. Mais il préfère les sciences, et  part étudier les mathématiques et la botanique à Angers. Très jeune, il traduit des ouvrages d’Isaac Newton. En 1732, il s’installe à Paris et commence à fréquenter les cercles scientifiques et devient membre de l’Académie des sciences.

 

En 1739, il obtient le poste d’intendant du Jardin du Roi rebaptisé Jardin des Plantes pendant la Révolution. Il  transforme le jardin en l’agrandissant et en plantant des arbres qu’il fait venir du monde entier. Il travaille à un traité sur la reproduction qu’il incorporera aux premiers volumes de l’Histoire naturelle. En 1749, paraît le premier volume de l’Histoire naturelle qui en comprendra 36 ; la rédaction de cet ouvrage l’occupera toute sa vie. Dès sa parution, l'Histoire Naturelle remporte un succès aussi important que l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. Les deux premiers volumes, la Théorie de la terre et l’Histoire naturelle de l’homme, sont réédités trois fois en six semaines. Des traductions en allemand, anglais et néerlandais sont réalisées dès sa parution en français. Abordant la zoologie, la minéralogie et la géologie, l'Histoire naturelle est un sommet de la pensée scientifique et son retentissement, sans précédent. Son influence et son importance sont telles qu'à la mort de Buffon en 1788, un de ses amis, le comte Bernard de Lacépède supervisera jusqu'en 1804 l'édition des volumes consacrés aux ovipares, aux serpents, aux cétacés et aux poissons. A la veille de la Révolution, l'oeuvre de Buffon est l'ouvrage scientifique le plus répandu.

 

histoire naturelle

Une partie de l'Histoire naturelle (édition originale ayant appartenu à Alphonse Denis) et une réédition partielle contemporaine

 

Parallèlement à la publication de l'Histoire naturelle, Buffon s'attelle entre 1765 et 1780 à la rédaction de l'Histoire naturelle des Oiseaux qui va constituer une étape décisive dans l'histoire de l'ornithologie et de l'illustration scientifique. En digne représentant des Lumières qui s'est donné pour objectif de dire et de répresenter le monde, Buffon accorde une place essentielle aux illustrations qui accompagnent ses ouvrages. Ne voulant pas de gravures peu fidèles à la réalité et seulement reconnaissables par un cercle restreint de spécialistes chevronnés, Buffon fait appel à François-Nicolas Martinet (1731-1800), graveur au cabinet du Roi, réputé pour le réalisme de ses composition et qui a déjà participé à l'Encyclopédie de Diderot. La réputation de Martinet n'est pas surfaite et il va conférer aux oiseaux qu'il va dessiner et graver un réalisme jamais atteint. Jusqu'alors, les techniques de conservation des spécimens ornithologiques étaient très variables, hasardeuses et peu fiables. Les oiseaux étaient soit conservés dans un liquide, soit chauffés ou parés d'un vernis ce qui dénaturait à la fois leur apparence et la couleur du plumage, rendant impossible une reproduction fidèle, en particulier pour les spécimens peu connus issus de contrées dites exotiques. Martinet va bénéficier des collections du Cabinet du Roi et utiliser des oiseaux morts et dont les viscères ont simplement été remplacées par de la paille. Malgré la vermine qui ronge assez rapidement ses "modèles" Martinet travaille avec un matériau auquel ses prédécesseurs n'ont jamais eu accès.

 

oiseaux de buffon dos

 

 

Le résultat est exceptionnel de réalisme et de beauté (il se dit que Buffon avait accroché plusieurs planches aux murs de sa maison) mais nécessite un travail considérable du fait que chaque gravure doit être coloriée à la main. Buffon décide alors de réserver ces gravures à une publication de luxe qu'il va faire paraître au format in-folio. L'édition "courante" au format in-4 sera intégrée à l'Histoire naturelle (volumes 16-24) et d'autres gravures, au nombre de 262, effectuées par Jacques de Sève (17??-1788) en noir et blanc. Les Planches enluminées sont ainsi conçues comme une oeuvre à la fois autonome et complémentaire de l'Histoire naturelle des oiseaux qui renvoie le lecteur vers les Planches pour un complément d'illustration.

 

 

 

 

 

 

Les planches de luxe furent mises à la vente cahier après cahier pendant plusieurs années en livraisons de vingt-quatre chacune, indépendamment du texte. Au final, les Planches Enluminées se composent de 42 cahiers de 24 planches portant comme seul texte le nom du spécimen représenté, soit un total de 1008 gravures coloriées à la main. 973 représentent des oiseaux et, curieusement, 35 représentent des insectes, amphibiens ou coraux.

Martinet a opté à chaque fois pour une composition simple : généralement un seul oiseau est représenté par page, peint sur le sol ou perché sur une branche. Un liseret jaune encadre chaque planche, mettant sobrement en valeur le sujet représenté.

 

Du fait de leur rareté (il est question d'un tirage global de 450 exemplaires) et de leur beauté, les Planches Enluminées constituent un véritable bijou de l'illustration scientifique, un bijou de bibliophilie qui a été offert à la Médiathèque d'Hyères le 20 juillet 1990 par un de ses fidèles lecteurs, Pierre Mouret (dont il est aussi question ici), "au titre d'un don inaliénable par la Commune d'Hyères" qui en assure aujourd'hui la conservation.

 

pierre mouret

Mention autographe de Pierre Mouret faisant don des 5 volumes des Planches enluminées à la Ville d'Hyères