Aucune notice dans le panier

RETROUVEZ-NOUS SUR



CONNECTEZ-VOUS

Identification

Grand Public Coups de coeur Karoo de Steve Tesich

Karoo de Steve Tesich

Envoyer Imprimer PDF
AddThis Social Bookmark Button

karoo1

Saül Karoo, principal protagoniste du roman a beau être cynique et immoral, on ne peut s'empêcher de le trouver attachant et touchant, peut-être parce qu'on reconnaît en lui des travers bien humains. Script-doctor dans l'industrie cinématographique hollywoodienne, il réécrit des scénarios pour en faire de purs produits commerciaux.

 


La « Fiction », au sens propre comme au figuré est son unique façon de vivre. Désabusé par le fait de ne plus ressentir l'ébriété, Saül Karoo noie ses névroses familiales dans la vodka (Karoo signifie « le pays de la soif »).


Pour tenir sa réputation, il doit masquer cet état et ne vivre que dans le mensonge. Karoo ment tout le temps, comme mari, père, ami, amant, car le mensonge le rassure, il peut s'y voir meilleur ou pire que ce qu'il est : «... étant moi-même un menteur invétéré, j'aimais bien ceux qui souffraient du même mal. Je n'avais plus aucune vérité en commun avec les autres. Les mensonges étaient mon lien ultime avec mes congénères . Dans le mensonge, au moins, les hommes étaient tous frères ». «... la vérité a perdu le pouvoir, ou le pouvoir qu'elle avait, de décrire la condition humaine. Ce sont les mensonges que nous racontons qui seuls peuvent révéler ce que nous sommes ».


karoo2Karoo raconte comment un homme peut se perdre lui-même dans un univers malsain et superficiel. Karoo c'est l'histoire d'une chute et d'une possible rédemption. Celle d'un homme qui en voulant racheter les erreurs qu'il a commises au cours de son existence, va déclencher avec une bonne foi désarmante une impitoyable course à la destruction. Reniant le peu de choses auxquelles il croit encore, il transforme pour une jeune femme un chef-d'oeuvre en gentille comédie sentimentale à succès. Lui qui ne s'est jamais préoccupé que de lui-même, se met en tête d'agir sur la destinée de son fils adoptif et de la mère biologique de celui-ci qu'il a retrouvé par hasard.

Karoo nous replonge dans l'amérique des années 90. C'est la fin de l'empire Ceausescu et la chute du mur de Berlin. C'est aussi la fin d'une époque. Un grand roman qui approche au plus près la vérité de l'homme.

Né en ex-yougoslavie en 1942, Steve Tesich a grandi aux Etats-Unis où il est devenu dramaturge et scénariste. Il publie son premier roman en 1982 : Summer Crossing (Price pour la traduction française). Karoo, roman posthume, achevé quelques jours avant sa mort brutale en 1996, publié deux ans après en 1998. 608 pages d'addiction.