Aucune notice dans le panier

RETROUVEZ-NOUS SUR



CONNECTEZ-VOUS

Identification

Cinémusique Coups de coeur Camp de Thiaroye de Ousmane Sembène et Thierno Faty Sow

Camp de Thiaroye de Ousmane Sembène et Thierno Faty Sow

Envoyer Imprimer PDF
AddThis Social Bookmark Button

campo de thiaroye1

Dix-sept ans après avoir réalisé Emitaï (qui décrit la résistance puis la répression de villageois de Casamance qui refusent de donner sa récolte de riz à l'oppresseur pendant la Seconde Guerre mondiale), Ousmane Sembène, écrivain et cinéaste sénégalais, revient sur un fait historique abject et longtemps occulté du passé colonial de la France en Afrique Occidentale.

 

Novembre 1944. Un contingent de tirailleurs d'Afrique-Occidentale française rentre d'Europe où ils ont combattu les allemands pour libérer la métropole. En attendant leur démobilisation, ils sont regroupés dans un campement transitoire à Thiaroye, au sud de Dakar.


campo de thiaroye2Très vite, le mécontentement des tirailleurs est exacerbé par les humiliations et les mauvaises conditions de la vie quotidienne. Leur déterminisme à faire valoir leurs droits les conduit à se révolter quand ils apprennent la décision des autorités militaires de diviser par deux le montant du pécule, de la prime de démobilisation et des arriérés de solde. Le 1er décembre 1944, les chars de l'armée française assiègent le camp et mitraillent des soldats désarmés. Le bilan officiel de ce massacre fait état de 35 morts et de plusieurs centaines de blessés.

 

Co-réalisé par Thierno Faty Sow, cinéaste sénégalais, Camp de Thiaroye, film militant et didactique, est une dénonciation virulente du colonialisme et un rappel historique essentiel. Présenté à la Mostra de Venise en 1988, il obtient le Grand Prix du jury. Le film sort en France... dix ans plus tard, dans la plus grande confidentialité...