Aucune notice dans le panier

RETROUVEZ-NOUS SUR

Identification OPAC
Cinémusique Coups de coeur Top 10 des films de fantasy

Top 10 des films de fantasy

Envoyer Imprimer PDF
AddThis Social Bookmark Button

classic 80s fantasy films featured in stunning cover art for imaginefx22

Autrefois considéré comme marginal, le genre de la fantasy en tant que genre littéraire  fédère de plus en plus de lecteurs, avec certaines sagas devenues des succès internationaux comme Le Seigneur des anneaux ou Le trône de fer. Que vous soyez expert en fantasy, ou simplement curieux, explorez cette sélection de 10 films adaptés de romans ou créés de toute pièce par des scénaristes avisés.

 

Tout d'abord, qu'est-ce que la fantasy ?

La fantasy est un mot anglophone à ne pas confondre avec le mot « fantasie ». Elle regroupe tout ce qui à trait au merveilleux et au magique. C'est au départ une littérature de fiction composée de romans et de nouvelles.Le genre littéraire qui désigne la fantasy, se regroupe en deux catégories : la low fantasy où les histoires se déroulent dans notre monde, ce qui concerne principalement les contes de fée et la high fantasy. Dans cette dernière l’histoire se passe dans un monde différent, possédant ses propres lois qui différent de celles de notre monde. Au sein de la high fantasy les universitaires distinguent la myth fantasy où les pouvoirs sont de nature divine (puisant ses sources dans les mythologies) et la fairy tale fantasy où les hommes ont des pouvoirs (puisant ses sources dans les contes et légendes). La fantasy puise alors ses sources dans les mythes, les légendes, les folklores, les contes pour créer des univers le plus souvent médiévaux, peuplés de créatures et d’êtres magiques et légendaires. Il ne faut pas la confondre avec le fantastique et la science-fiction (sf). Dans le fantastique le surnaturel surgit, surprend et on cherche une explication rationnelle. La sf joue pour sa part sur le réel et l’irréel, dans des mondes où la science et la technologie tiennent une grande place. Tous les faits qui se déroulent sont rationalisés et ont une explication, Là où le fantastique repose sur le surnaturel et la sf sur la technologie, c’est la magie qui tient une place prépondérante dans la fantasy. Elle est même banalisée, c'est une énergie commune aux univers dits de fantasy. La magie est très souvent source de grands pouvoirs, ce qui la rend si prisée et convoitiée.

Bien qu’étant littéraire au départ, la fantasy s’est étendue à beaucoup de domaines comme le cinéma, la musique, le jeux vidéo, la BD, les arts graphiques,… Au cinéma, le genre existe bel et bien depuis les années 1980 mais il a connu un essort immense grâce à la sortie des séries de films comme la trilogie du Seigneur des Anneaux et les 8 films racontant les aventures du jeune sorcier Harry Potter, tout ceci dès le début du 21ème siècle. Ces deux séries de films sont des adaptations de romans respectivement des auteurs John Ronald Reuel Tolkien et Joanne K. Rowling.

Nous vous proposons donc une sélection des 10 meilleurs films de fantasy occidentaux, classés par ordre croissant, avec surtout un large panel de thèmes abordés. Bon visionnage !

 

Numéro 10 Legend (1985)

legend affiche de film 40x60 cm 1986 tom cruise ridley scott

Thèmes : Aventures, Romance, Féerie

Le résumé : Lili, jeune et jolie princesse, est convoitée à la fois par Jack, jeune homme proche de la nature, et par Darkness, véritable incarnation du mal, qui ne rêve que de plonger le monde dans une nuit éternelle en tuant les deux licornes protectrices. Avec l'aide du lutin Gump et de ses acolytes Screwball et Tom Brown, Jack se lance dans une quête désespérée pour mettre fin aux agissements du démon et empêcher la transformation de Lili en créature perverse.

Ce qui nous a plu : Un petit chef d'oeuvre visuel de Ridley Scott, entièrement tourné en studio. Les images sont léchées et magnifiques et on ressent bien le côté féérique du film qui plonge parfois dans le naîf et la niaiserie. Les décors et les maquillages sont splendides. En effet, Darkness, le personnage incarné par Tim Curry, est tout simplement impressionnant de mystère et de malice. Comme tout conte de fée, le film présente une certaine noirceur derrière une apparente naïveté : Jack le personnage de Tom Cruise peut paraître trop fade, trop lisse face au démon Darkness qui lui peut sembler trop terrifiant, d'une méchanceté sans borne. Donc, au final on pourrait reprocher à ce film d'être trop manichéen mais à bien y regarder il n'en est rien. Car le personnage de Mia Sara (la princesse, symbôle de générosité et de vertu) revêt un caractère manipulateur et quelque peu égoïste. De même, Gump, le petit elfe des bois, a des accès de colère et de violence avec parfois un regard noir. Tous ces éléments et ces détails psychologiques rendent plus humains les personnages. Ainsi le film n'est pas qu'une banale confrontation du Bien contre le Mal.

 

Pour connaître la disponibilité du film, cliquez ici

 

Trailer du film en version originale :

 

https://www.youtube.com/watch?v=SjMnXHzw534

 

 

 

Numéro 9 Willow (1988)

Willow

Thèmes : Aventures, Action, Magie

Le résumé : Dans un royaume les Nelwyns, personnes de petites tailles, sont dominés par les Daikinis, gens de grand taille, mené par la reine Bavmorda. Lorsqu'un prophète annonce la naissance d'une princesse appelée à detrôner Bavmorda, la reine ordonne de tuer céans tous les nouveaux-nés du royaume...

Ce qui nous a plu : Malgré son âge avancé et quelques effets spéciaux moultes fois datés, Willow reste une adaptation personnelle du livre "Le Seigneur des Anneaux" par George Lucas avec Ron Howard à la réalisation. Scénaristiquement, George Lucas rajoute à son film d'aventures des éléments avec une pincée de Moïse, des voyages à la Gulliver, et un soupçon de Blanche-Neige. Comme pour l'adaption filmique de Steve Jackson et sa trilogie du "Seigneur des anneaux", le tournage se fait en Nouvelle-Zélande pour ses sublimes décors naturels. Le film réussit à poser les bases d'un monde compréhensible sans jamais s'attarder dessus, on suit les aventures du Nelwyn (petit être proche d'un Hobbit) et d'une quête qui le dépasse avec beaucoup de plaisir. Il y a de l'aventure, des seconds rôles comiques, des châteaux, des duels de magie et Mad Martigan ! En effet, Val Kilmer arrive à incarner un personnage très charismatique, une sorte de vaurien très chevaleresque à ses heures. Un Val Kilmer au summun de son art avec ses inoubliables : "Pec ! Pec ! Pec ! Petit Pec !"

 

Pour connaître la disponibilité du film, cliquez ici

 

Bande-annonce du film en version originale sous-titrée :

 

https://www.youtube.com/watch?v=9XvQs_qVAVo

 

 

 

Numéro 8 Dark Crystal (1982)

Dark Crystal

Thèmes : Animation, Marionnettes

Le résumé : Un autre monde, un autre temps, à l'âge des miracles... Jen et Kira, seuls survivants de la race des Gelfings, partent à la recherche d'un éclat de cristal gigantesque, abîmé dans une commotion planétaire, qui donne force et puissance aux Mystiques, un peuple sage et pacifique. Ils doivent affronter les terribles et cruels Skekses qui tiennent ces derniers en esclavage.

Ce qui nous a plu : Tourné presque intégralement en studio, en dehors du lugubre château des Skeksès, une maquette, Dark Crystal fait figure de film marginal et artisanal dans sa réalisation, cela malgré un budget important pour l’époque estimé à 15 millions de dollars. Il n’en demeure pas moins fascinant. Pour ce film, les réalisateurs Jim Henson et Frank Oz sont demeurés fidèles à leur savoir-faire en utilisant des marionnettes électroniques, portées (le corps du marionnettiste se trouve dans le corps de la marionnette fixée sur sa tête ou sur son dos) ou animatroniques dont les plus élaborées sont commandées par des servomoteurs et une télécommande.Ce film possède une ambiance qui peut dérouter un trop jeune public, soulignée par la partition inquiétante du compositeur Trevor Jones.

 

Pour connaître la disponibilité du film, cliquez ici

 

Extrait du film en version française :

 

https://www.youtube.com/watch?v=0fhD8euumAU

 

 

 

Numéro 7 Labyrinth (1999)

labyrinth poster 74364 17081 cf14

Thèmes : Aventures, Animation, Marionnettes, Fantastique

Le résumé : Une toute jeune fille romantique se sentant mal à l'aise dans sa famille s'évade en lisant des contes fantastiques. Son livre favori "Le Labyrinthe" lui ouvre une nuit les portes d'un autre monde. Sarah voit son jeune frère, Toby, enlevé par une troupe de lutins aux ordres du séduisant et cruel Jareth. Elle part au secours de l'enfant et pénètre dans le labyrinthe qui mène au palais du ravisseur.

Ce qui nous a plu : Voilà un film qui sent bon les décors en carton, les effets spéciaux des années 80 et la période faste des films fantastiques genre L'histoire sans fin... Sauf que dans celui-ci, il y a David Bowie. Il incarne Jareth, roi des lutins, un personnages à la fois séduisant et cruel et surtout très charismatique. Face à lui, il y a Sarah (Jennifer Connelly), une jeune fille extrêmement naïve mais au fort capital sympathie. Dans son errance à travers le labyrinthe, elle fait des rencontres totalement loufoques qui vont la mener vers son frère tout en la faisant mûrir un peu. Nous avons adoré tous ces personnages incongrus, des marionnettes de chiffons pour la plupart. Ils ont des trognes pas possibles façon Fraggle Rock! Il est important de souligner que les chansons et musiques sont de David Bowie; ce qui donne un bon aperçu de l'univers du film. Sombre, délirant et magique à la fois !

 

 Pour connaître la disponibilité du film, cliquez ici

 

Trailer du film en version originale :

 

https://www.youtube.com/watch?v=XRcOZZDvMv4

 

 

 

Numéro 6 Le Seigneur des Anneaux (2001)

Affiche la communaute de l anneau 01

Thèmes : Aventures, Action, Magie

Le résumé : Le jeune hobbit Frodon Sacquet hérite d'un anneau. Il s'agit de l'Anneau unique, instrument de pouvoir absolu qui permettrait à Sauron, seigneur des Ténèbres, de régner sur la terre du Milieu et de réduire en esclavage ses peuples. À moins que Frodon et ses fidèles compagnons ne parviennent à emporter l'Anneau jusqu'en Mordor, lieu où il a été forgé, et à le détruire.

Ce qui nous a plu : Ce film nous présente une aventure épique pourtant très simpliste : une banale lutte entre le bien et le mal mais qui écrase toute la concurrence par sa dimension grâce à un travail d’orfèvre effectué par J.R.R. Tolkien. Ses livres sont parfois des véritables encyclopédies : la Terre du Milieu y est décrite dans toutes ses contours. Les personnages de Tolkien sont des représentants de chacune de leur race ce qui permet d’obtenir une communauté hétérogène et propice à des échanges. Par exemple, le tandem Gimli/Legolas est typique du style buddy movie (film entre potes).  Pendant longtemps, la trilogie du Seigneur des Anneaux était jugé comme inadaptable : trop long, trop cher, trop ceci, trop cela. Et quand Peter Jackson, un réalisateur plutôt doué de séries B décide de s’y attaquer, tout le monde a rigolé dans sa barbe. Tout le monde, les fans en premier, préconisaient une daube interplanètaire. La sortie du premier opus a mis une bonne claquasse visuelle : la Comté très réussie, les combats dynamiques, les costumes, les maquillages, une bonne adaptation des romans (malgré bien sûr quelques raccourcis scénaristiques) . C’était littéralement la Terre du milieu qui prenait vie sur l’écran. La suite, vous la connaissez: Peter Jackson est devenu un véritable dieu vivant aux côtés des pères Lucas et Spielberg et Le Seigneur des Anneaux est devenu instantanément un classique. Les deux films suivants se sont même payé le luxe de proposer  les batailles les plus épiques du cinéma. L’ensemble de la trilogie a remporté 17 oscars (dont 11 pour Le Retour du Roi), une véritable réussite cinématographique !

 

Pour connaître la disponibilité du film, cliquez ici

 

Bande-annonce du film en version française :

 

https://www.youtube.com/watch?v=nalLU8i4zgs

 

 

 

Numéro 5 Harry Potter à l'école des sorciers (2001)

ob 1a62f7 affiche

Thèmes : Aventures, Magie

Le résumé : Harry Potter, un jeune orphelin, est élevé par son oncle Vernon et sa tante Pétunia, qui lui ont toujours affirmé que ses parents étaient morts lorsqu'il avait un an dans un accident de voiture. Dans la maison du couple irascible, Harry est forcé de dormir dans un placard et est martyrisé par leur fils Dudley. Le jour de son onzième anniversaire, Harry reçoit la visite d'un demi-géant du nom de Hagrid. Ce dernier lui apprend que la magie existe et qu'un monde de sorciers vit en marge et dans l'ignorance des Moldus, les personnes dépourvues de pouvoirs magiques.

Ce qui nous a plu : Sorti en 2001, Harry Potter à l’école des sorciers est le 1er film d’une des sagas les plus marquantes de l’histoire du cinéma. Ce premier épisode nous raconte donc comment le jeune Harry Potter va découvrir, après avoir vécu 11 ans sous le toit de son oncle et sa tante qui le maltraitaient, qu’il est en vérité un sorcier. Il va donc intégrer Poudlard, l’école des sorciers, se faire de nouveaux amis, en découvrir plus sur ses origines, ses parents et leur meurtrier, le mage noir Voldemort, celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom… Au cours de sa première année à Poudlard, il va découvrir un complot visant à voler la Pierre Philosophale qui est cachée au sein de l’établissement. L’histoire en elle-même est assez simple, c’est une sorte d’enquête policière, le personnage principal sait qu’un objet risque d’être volé, mais il ne sait pas quel est cet objet, pourquoi quelqu’un veut le voler, quand va-t-il le voler, et surtout qui veut le voler. L’histoire reste intéressante, et finalement, elle permet surtout de mettre en place efficacement l’univers, les personnages, leurs relations et surtout, une partie des enjeux qui suivront sur les 7 films suivants. Cette série de films demeure une bonne adaptation des romans de J.K. Rowling !

 

Pour connaître la disponibilité des 8 films, cliquez ici

 

Bande-annonce du film en version française :

 

https://www.youtube.com/watch?v=ht5T2thYQFk

 

 

 

Numéro 4 Le choc des Titans (1981)

Le Choc des Titans

Thèmes : Peplum, Mondes antiques, Mythologie

Le résumé : Persée, fils de Zeus et de la mortelle Danaé, s'éprend de la princesse Andromède. Mais leur amour est contrarié par une malédiction que fait peser sur elle son ancien prétendant, Calibos, rendu laid et difforme par Zeus. Tous ceux qui vondront épouser Andromède devront d'abord, sous peine de mort, être capables de répondre à une énigme élaborée par Calibos : jusqu'ici, personne n'a su relever ce défi morbide...

Ce qui nous a plu : Le choc des Titans est tombé comme un pavé dans la mare en 1981, en pleine période où la science-fiction était reine, où Star Wars venait d’imposer le space-opera comme le nouveau genre à succès. Complètement décalé par rapport à son époque, véritable ovni cinématographique où les dieux, les déesses, les héros et les créatures fantastiques de la mythologie grecque revenaient soudain en force alors qu’on les avait oubliés depuis des années, le film de Desmond Davis a néanmoins obtenu un certain succès, à la fois critique et public. Les décors sont souvent somptueux (les villes grecques, l'Olympe, etc ...), le casting est impressionnant (Laurence Olivier en Zeus est vraiment superbe, la belle Ursula Andress en Aphrodite convient parfaitement au rôle !) et l’histoire de Persée, revue et corrigée, n’en demeure pas moins passionnante. La scène où Persée rencontre la Méduse, est magnifiquement filmée et a marqué les esprits à l'époque. Certes, il existe quelques râtés et des images qui s'essoufflent avec le poids des années mais ce film restera un must see malgré son âge canonique. Sûrement que les jeunes générations préfèreront le remake avec Sam Worthington avec de plus belles images mais au scénario écrit sur un timbre poste !

 

Pour connaître la disponibilité du film, cliquez ici

 

Extrait du film en version originale sous-titrée :

 

https://www.youtube.com/watch?v=YRqc6uPahf8

 

 

 

Numéro 3 Stardust, le mystère de l'étoile (2007)

18796692

Thèmes : Aventures, Romance, Féerie

Le résumé : Dans un petit village, la population est divisée entre humains et détenteurs de pouvoirs magiques. Les deux groupes sont séparés par un mur mais une fois tous les 9 ans, une fête leur permet de se rencontrer. Tristan, jeune garçon mortel, y tombe amoureux d'une jolie demoiselle habitant de l'autre côté du mur et lui promet de retrouver une étoile perdue pour qu'ils puissent être réunis. Commence alors une fantastique épopée à travers le royaume.

Ce qui nous a plu : Un film qui vous fait rêver, où l'aventure et le romantisme sont au rendez-vous ainsi que la sorcellerie incarnée par une démoniaque Michelle Pfeiffer. De Niro est également très en forme pour ce rôle de capitaine au grand coeur. Très bon jeu d'acteur de sa part avec un rôle à contre-emploi follement humoristique. Ce film reste un superbe conte fantastique "tous publics" d'après un livre de l'excellentissime Neil Gaiman. Visuellement très réussi, avec un scénario vivant, un casting bien choisi, de l'humour décalé pour un film de ce genre (ce qui est rare) et, surtout une réflexion sur l'Amour. A voir en famille pour passer un bon moment car tous les âges et goûts y trouvent leur bonheur. Evadez-vous !

 

Pour connaître la disponibilité du film, cliquez ici

 

Bande-annonce du film en version originale :

 

https://www.youtube.com/watch?v=VfYBKDyF-Dk

 

 

 

Numéro 2 Conan le barbare (1982)

18456579

Thèmes : Action, Violence, Mondes antiques

Le résumé : Alors qu'il est enfant, Conan assiste impuissant au massacre de ses parents par le cruel Thulsa Doom, et devient esclave. Enchaîné à la roue de douleur, il y acquiert une musculature peu commune. Devenu adulte, il parvient à gagner sa liberté en tant que lutteur. Désireux d'assouvir sa soif de vengeance, il part accompagné avec deux voleurs, Subotai et Valeria, à la recherche de Thulsa Doom.

Ce qui nous a plu : L'air de rien, John Milius réalise un long-métrage épique et assez complexe sur l'épopée d'un héros peu ordinaire, certes plutôt lapidaire voire quasiment monolithique. Pourtant, il est bien question de renouveler, dans un conte barbare et finalement assez moderne, les thèmes "wagnériens" : une enfance mutilée et suppliciée, les débuts de l'âge adulte dans des combats à mort et des arènes aux hurlements sauvages et frénétiques, puis l'apogée d'un héros confronté à sa propre solitude. Malgré les apparences et sa force musculaire, Conan est incapable de lutter contre son destin, comme peut le témoigner le glas de son énamourée. Pis, il ne parvient pas à se débarrasser de ce sentiment de révolte et de vengeance qu'il éprouve à l'égard de Thulsa Doom, l'assassin de ses parents. Autrement dit, la puissance de l'acier ne peut vaincre cette nature primaire qui nous transcende ou nous avilit. On tient là le classique de l'heroic fantasy par excellence. Par la suite, le film sera beaucoup imité mais jamais égalé ...

 

Pour connaître la disponibilité du film, cliquez ici

 

Extrait du film en version française :

 

https://www.youtube.com/watch?v=HHZyszcUvGU

 

 

 

Numéro 1 Excalibur (1981)

600x800 216621

Thèmes : Aventures, Légendes arthuriennes, Chevalerie

Le résumé : Dans un monde dominé par les magiciens et où les dragons côtoient les fées, l'épée forgée par l'Enchanteur Merlin vient d'être arrachée du roc par le jeune Arthur qui accède ainsi à la souveraineté. Autour du nouveau roi, les Chevaliers de la Table Ronde se lancent dans une terrible épopée, la quête du Graal...

Ce qui nous a plu : La légende arthurienne a été porté plusieurs fois à l’écran mais la version de John Boorman est indéniablement la plus belle. Le scénario se base sur les écrits de Thomas Malory (milieu du XVe siècle) qui ont l’avantage de compiler légendes et écrits pour en faire un récit chronologique, comblant éventuellement les trous. John Boorman parvient à restituer tout le souffle épique de ces histoires où la magie se mêle aux luttes des humains. Il sait créer des images à la fois fortes et belles, sans démesure de moyens. Le film a été tourné en Irlande en évitant d’utiliser des acteurs connus pour concentrer l’attention sur le récit : bon nombre d’acteurs viennent de la scène shakespearienne anglaise ce qui donne une indéniable intensité à l’interprétation. Un pur chef-d'oeuvre !

 

Pour connaître la disponibilité du film, cliquez ici

 

Trailer du film en version originale :

 

https://www.youtube.com/watch?v=iSfh0pIAG38