Aucune notice dans le panier

RETROUVEZ-NOUS SUR



CONNECTEZ-VOUS

Identification

Grand Public Rendez-vous Le Mois du film documentaire 2010

Le Mois du film documentaire 2010

Envoyer Imprimer PDF
AddThis Social Bookmark Button

Chaque année, les bibliothèques, salles de cinéma, associations et autres espaces de projection sont investies par la volonté de rendre visible la richesse du cinéma documentaire. À travers ces films se tissent des points de vue singuliers sur le monde. En 2010, pour sa deuxième participation à l'événement, la Médiathèque de Hyères propose huit projections et quatre rencontres mises en valeur par l'exposition "Regards documentaires".

 

Vendredi 5 novembre - 14h30 

Mirages / réalisé par Olivier Dury ; France, 2008, Couleur (45 min).

Des migrants africains en quête d'une vie meilleure en Europe, entassés dans des pick-ups surchargés se déplaçant en convoi, traversent le Sahara nigérien. Rien ne leur est épargné : les pannes interminables sous le soleil de plomb, le froid glacial de la nuit dans le désert, les énormes tempêtes de sable qui assèchent les organismes : tous n'y résistent pas. Olivier Dury, le réalisateur, est photographe. Et cela se voit : le contraste entre les images sublimes du désert saharien au soleil couchant ou celles, inquiétantes, de la tempête, et la vision de ces cargaisons humaines soumises aux aléas du destin, est glaçant.

Samedi 6 novembre - 14h30

La liste de Carla / réalisé par Marcel Schüpbach ; Suisse, 2006, Couleur (1 h 35 min).

Au cœur du Tribunal pénal international pour l'Ex-Yougoslavie, une femme se bat pour obtenir l'arrestation des derniers criminels de guerre encore en fuite. Ils s'appellent Ratko Mladic, Radovan Karadzic ou Ante Gotovina. Elle s'appelle Carla Del Ponte. Pour la première fois, une caméra pénètre dans les coulisses du TPI et suit au jour le jour le travail du procureur et des membres de son équipe

 

 Vendredi 12 novembre - 14h30

Sevrapek City / réalisé par Emmanuel Broto et Fabienne Tzerikiantz ; France, 2009, Couleur (55 min).

En novembre 2006, les membres de l’expédition « Santo 2006 » investissent l’île de Santo au Vanuatu pour en inventorier la biodiversité. Pour les accueillir, un camp de base a été construit par la population locale qui prend la nouvelle de cette arrivée avec enthousiasme autant qu’anxiété. Mais que reste-t-il une fois l’expédition partie ? Quelles traces, quelles conséquences et quelles répercussions cette présence a-t-elle laissée dans le paysage comme dans les mémoires ? Revenant sur leur implication dans cet évènement et confiant à la caméra leurs sentiments contrastés, les villageois oscillent entre émerveillement et déception. Mais quel que soit leur regard, quelle que soit leur opinion, tous en sont persuadés : rien ne sera plus jamais pareil. « Sevrapek City » est déjà entrée dans leur histoire…

Projection suivie d'une discussion en présence des réalisateurs.

 

Samedi 13 novembre - 14h30

Une année proche de Soheib Bencheikh / réalisé par Michèle Bourgeot ; France, 2009, Couleur (1 h 22 min).

Pendant la réalisation d’un documentaire précédent, « Chronique d’une construction annoncée : La Grande Mosquée de Marseille », la réalisatrice Michèle Bourgeot fait la rencontre de Soheib Bencheikh, alors mufti de la ville, personnalité influente et médiatisée du monde musulman local. Lorsqu’elle le retrouve deux ans plus tard, ce dernier a quitté ses fonctions pour ouvrir une université populaire dans les quartiers nords de Marseille, militant à chaque instant pour défendre la vision d’un islam moderne, ouvert et éclairé. En voulant faire le portrait de cet homme atypique, aux paroles et aux prises de positions audacieuses, en le suivant pendant une année entière dans son quotidien d’homme et de théologien, dans sa volonté de maintenir le dialogue avec les autres communautés religieuses, la réalisatrice nous offre bien plus qu’une simple leçon de tolérance. En saisissant les instants de vérité, de grâce, de doute, de colère et de combat qui traversent et émaillent la vie de Soheib Bencheikh, elle nous fait surtout découvrir un bel exemple d’humanité.

Projection suivie d'une discussion en présence de la réalisatrice.

 

Vendredi 19 novembre - 14h30

Bar Centre des autocars / réalisé par Patrick Zachmann ; France, 2008, Couleur (55 min).

Dans les années 80, Patrick Zachmann, photographe à l'agence Magnum et réalisateur de films documentaires, a animé dans les quartiers nord de Marseille un stage de photographie avec onze jeunes de 16 ans appartenant à la première génération issue de l'immigration. En 2007, il part à leur recherche. Plus de vingt ans se sont écoulés entre les adolescents en difficulté qu'ils étaient et les adultes qu'ils sont devenus. Chacun a tracé son chemin et le réalisateur les écoute et les filme. Des parcours de vie singuliers, dans un environnement urbain difficile, qui font partie de notre histoire collective. Certaines de ces rencontres sont dramatiques…

 

Samedi 20 novembre - 14h30

Stolen Art / réalisé par Simon Backès ; Belgique, 2007, Couleur (56 min).

Une exposition intitulée « Stolen art » (art volé) eut lieu en 1978 dans une galerie new-yorkaise. L’artiste tchèque Pavel Novak y regroupa une série de toiles de peintres célèbres tels que Courbet, Van Gogh, Rembrandt et Malevich. Il refusa de révéler si ces tableaux avaient été volés ou bien s’ils étaient de remarquables copies. Cette étrange affaire se termina par un scandale : Pavel Novak disparut et le silence s'instaura. Quelle est la vérité au sujet de ces toiles ? Quelles étaient les intentions de l’artiste ? De New York à Amsterdam, en passant par Paris et Rome, Simon Backès part à la recherche de Novak dans un brillant documentaire. En construisant son film comme une enquête, Backès repousse les limites du genre et propose, outre une interrogation sur l’œuvre et l’artiste, une véritable réflexion cinématographique : fiction sur le mode du documentaire ou documentaire toisant la fiction ?  

Projection suivie d'une discussion en présence du réalisateur.

 

Vendredi 26 novembre - 14h30

Babooska / réalisé par Tizza Covi et Rainer Frimmel ; Italie, 2005, Couleur (1 h 40 min).

Dans une campagne italienne figée par l'hiver, le petit cirque ambulant que dirigent les parents de Babooska doit faire avec les intempéries et les accidents. Il faut recomposer les numéros de ceux qui partent, entraîner ceux qui les remplacent. Le public est parfois bien clairsemé, et le quotidien toujours difficile, mais Babooska ne voudrait pas d'une autre vie. Un an avec le cirque Floridicchio, petite troupe itinérante qui parcours l'Italie. La vie quotidienne de ces nomades modernes est décrite avec une mélancolie teintée d'humour. Le film montre, sans trop appuyer, les blessures et les difficultés d'une existence où tout est chaque jour à recommencer.

 

Samedi 27 novembre - 14h30

Shadi / réalisé par Maryam Khakipour ; France, 2008, Couleur (57 min).

Dans un précédent documentaire, Maryam Khakipour s'intéressait à une compagnie de théâtre comique de Téhéran, chassée de la plus ancienne salle de la ville. Touchée par cette histoire, Ariane Mnouchkine a invité la troupe à la Cartoucherie de Vincennes. Mais l'affaire est plus compliquée qu'elle n'en a l'air, car la rencontre des cultures ne se fait pas sans heurts et, en coulisses, les blocages de la société iranienne viennent prendre le pas sur le théâtre à travers le portrait d'une actrice, Shadi, en pleine crise d'affirmation de son statut de femme libre.

Projection suivie d'une discussion en présence de la réalisatrice.