Aucune notice dans le panier

RETROUVEZ-NOUS SUR



CONNECTEZ-VOUS

Identification

Grand Public Thématiques Emil Michel Cioran

Emil Michel Cioran

Envoyer Imprimer PDF
AddThis Social Bookmark Button

« Je ne crois pas avoir raté une seule occasion d'être triste. » Le 08 avril 2011, Emil Michel Cioran aurait eu cent ans. Pour un homme qui, chaque jour, exprimait sa difficulté d'exister et voyait dans le suicide un possible refuge si ce n'est la solution à ses maux, vivre un siècle aurait été incongru. Cioran voit le jour à Răşinari, en Transylvanie. Très jeune, il développe une vision très noire du monde qui l'entoure.

 

À 22 ans, il s'illustre avec l'écriture de son premier ouvrage, Sur les cimes du désespoir, et part étudier en Allemagne. De retour en Roumanie, il devient professeur de philosophie. Alors que son troisième ouvrage, Des larmes et des Saints, fait scandale en 1937, il part s'installer en France grâce à l'obtention d'une bourse d'étude et achève sa thèse sur Henri Bergson, avant de se consacrer exclusivement à l'écriture. Les communistes ayant interdit ses oeuvres en Roumanie, il abandonne sa langue maternelle en 1947 et rédige désormais en français. Il s’installe dans un appartement sous les combles, rue de l'Odéon, d’où il ne partira plus. Ami de Samuel Beckett, d'Eugène Ionesco ou encore de Mircea Eliade, Cioran bâtit une oeuvre empreinte de scepticisme et de désillusion. En 1973, parait son livre le plus célèbre, De l'inconvénient d'être né, qui est peut-être son texte le plus sombre, le plus désespéré. De Cioran, nous ne retenons à tort que cette aigreur, ce profond mal être, cette noirceur absolue qu'on accuse de nourrir une pensée déprimente. Or, on oublie les capacités positives de cette pensée corrosive, une pensée apte à la destruction des faux-semblants grâce à l'utilisation d'une ironie féroce et d'un style puissant, drôle à bien des égards et d'une subtile pertinence.

 

Cahiers : 1957-1972 / Emil Cioran. Gallimard, 1997.- 998 p.

Cahiers d'exercices où s'accumulent les notations les plus diverses : souvenirs de lectures, impressions musicales, portraits ou plutôt esquisses d'amis et d'ennemis, évocations de balades dans Paris et à la campagne, d'où ce "philosophe de la rue" rapporte toujours quelque anecdote ou image frappante. Ces Cahiers sont le laboratoire où Cioran travailla son style, répétant la même formule, le même aphorisme, jusqu'à trouver son équilibre, sa force. Pour autant, ce n'est pas un Cioran intime que le lecteur rencontrera entre les lignes, mais bien un homme au travail. Aucune complaisance, aucun abandon de l'esprit ou tentative de frivolité. S'il fait mine de se livrer, c'est pour trouver le verbe juste et toujours éviter la caricature.

846 CIO

 

 

 

Lettres : 1961-1978 / Emil Cioran et Armel Guerne. Herne, 2011.- 286 p.

Sans jamais se départir d'une liberté de ton à la fois incisive et drôle, cet échange entre les deux écrivains témoigne de leur longue et chaleureuse amitié. Anecdotes et réflexions métaphysiques, évocations d'accidents quotidiens et jugements sur l'histoire contemporaine, commérages littéraires et réflexions diverses sur la difficulté d'écrire, souvenirs et états d'âme, confessions et accès de rage. Contrairement aux Cahiers qui offrent un Cioran toujours conscient de sa tâche - un Cioran qui écrit avant d'écrire pourrait-on dire -, les lettres montrent un philosophe plus "vivant".

846 CIO

 

 

Oeuvres / Emil Cioran. Gallimard, 2001.- 1818 p.

Ce volume contient Sur les cimes du désespoir, Le Livre des leurres, Des larmes et des saints, Le Crépuscule des pensées, Bréviaire des vaincus, Précis de décomposition, Syllogismes de l'amertume, La Tentation d'exister, Histoire et utopie, La Chute dans le temps, Le Mauvais Démiurge, De l'inconvénient d'être né, Ecartèlement, Exercices d'admiration, Aveux et anathèmes. Il s'agit de l'essentiel des textes du philosophe et essayiste d'origine roumaine. Les textes - portraits, aphorismes, essais - présents dans cette somme paraissent, dès la première lecture, incontournables. Tout Cioran est là. Dans la lucidité, l'humour noir, la mauvaise foi, le style cinglant, l'intelligence.

199 CIO

 

 

La tentation d'exister / Emil Cioran. Gallimard, 1956.- 247 p.

Il n'est pas aisé de tourner le dos aux évidences de la négation. L'auteur s'y est astreint, sans y parvenir toujours. « Le non m'excède » (leitmotiv du dernier chapitre) est comme la clef d'un livre où le oui surgit plutôt d'une nostalgie que d'un raisonnement. Ceux qui, éprouvant le vide comme une certitude affective, l'assimilent à une donnée primordiale de la conscience, comment se hausseraient-ils à l'affirmation ? Rien de plus difficile pour eux que de concevoir l'être; inaptes à le saisir par l'esprit, ils s'évertuent à le conquérir par la volonté, en même temps qu'ils poussent la négation jusqu'au point où elle s'annule elle-même. Il existe un savoir mortel à la vie, destructeur par essence, dont ces essais se réclament et se détournent tout ensemble.

199 CIO

 

 

Cioran / sous la dir. de Vincent Piednoir et Laurence Tacou. L'Herne, 2009.- 541 p.

« La lecture de Cioran fut la marotte des initiés des années 1970-1980. On redécouvrait une œuvre qui fut peu lue à sa parution. Et voilà, semble-t-il, aujourd'hui, Cioran retourné au purgatoire. La vie de cet écrivain semble être vouée à de successives traversées du désert, coupées de retours de flammes enthousiastes. Je crois que ce statut lui sied. Occuper les feux de la rampe use et vulgarise. Cioran a toujours préféré le désert des ermites et des aspics...» Ce volume des Cahiers de l'Herne contient de nombreuses contributions de différents penseurs et écrivains. Leurs écrits sont rassemblés en plusieurs grandes séquences (Ecrits politiques, A propos du style, etc.) et s'ajoutent à des textes de Cioran, dont certains inédits.

199 CIO

 

 

Emil Cioran : 1911-1995 / réalisé par Bernard Jourdain ; collection "Un siècle d'écrivains" ; Bibliothèque publique d'information, 2010. (49 min).

Une biographie de l'auteur composée d'archives photographiques et des extraits d'un entretien filmé (par Hans- Jürgen Heinrichs). Bertrand Blier, Frédéric Mitterrand, Andrée Putman, Angelo Rinaldi, etc. lisent de courts morceaux choisis des oeuvres suivantes : De l'inconvénient d'être né, Histoire et utopie, Les cahiers, Exercices d'admiration, Mon pays. La qualité du film réside, outre la mise en lumière de la pertinence des textes , sur le fait qu'il n'omet pas d'évoquer les zones d'ombres de la vie de l'écrivain philosophe, et notamment son appartenance, alors qu'il était adolescent en Roumanie, à un mouvement d'extrême droite qu'il quitta rapidement.

 

199 CIO (DVD)