Aucune notice dans le panier

RETROUVEZ-NOUS SUR

Identification OPAC
Grand Public Thématiques Les sagas islandaises

Les sagas islandaises

Envoyer Imprimer PDF
AddThis Social Bookmark Button

islandia-ca_1590L'Islande, en islandais "Ísland" qui signifie "terre de glace" est une île de l'Atlantique Nord. Elle est proche du Groenland, de l'Ecosse et de la Norvège. C'est un état jeune car l'île n'a connu son indépendance par rapport au Dannemark que le 17 Juin 1944.

 

 

 

Cette île volcanique a été découverte par des Vikings de Norvège au IXème siècle. Auparavant elle n'était habitée que par quelques colons et moines venus d'Irlande. À partir de 874, elle commence à se peupler de colons norvégiens fuyant les incessants conflits claniques du pays. Ces colons reproduisent les mêmes systèmes de clan que dans leur pays d'origine pendant presque un siècle. Mais en 930, de nombreux chefs de clan, décident de s'associer et de monter une assemblée, "l'Althing", le plus vieux parlement d'Europe, afin de juguler les violences entre les clans. Suivra alors une période d'indépendance entre le Xème et le XIIIème siècle qui est largement racontée dans les sagas

Les Sagas sont dérivés du verbe Segja, parler, raconter. Les sagas sont des récits en prose, plus ou moins historiques. L’auteur raconte un pan de la vie d’un islandais, soit pour rapporter des événements, soit pour les embellir, les deux n’étant pas incompatibles. Sagas légendaires, sagas héroïques, ou sagas familiales, le but premier est le divertissement. Divertissement de l’audience, mais également de son auteur.

Elles rapportent dans un style laconique, avec un humour noir et froid, les exploits des colonisateurs de l'Islande et de leurs descendants. Sans lyrisme aucun, oscillant entre la banalité du quotidien et la démesure de l'exceptionnel, les auteurs, presque tous anonymes, ont su traduire une grandiose conception de la condition humaine : véritables artisans de leur destin, les personnages préservent, par la vengeance, la réputation qui les sauvera de l'oubli et les fera triompher de la mort.

Les Sagas ont été écrites environ 250 ans après l’époque qu’elles relatent. Elles sont donc "polluées" par des influences extérieures, notamment la religion. Certains les accusent même de mensonges et de plagiats, notamment bibliques. Mais elles restent malgré tout des documents historiques, notamment pour la vie quotidienne, la culture et la civilisation médiévale islandaise.

"Les sagas des Islandais" (Íslendingasögur) sont des récits narratifs principalement en prose composé à partir de la moitié du XIIIe siècle jusqu’au XIVe siècle. Les "dits" ou "contes" (þáttur) ne diffèrent des sagas que par leur longueur. Sagas et þáttur appartiennent donc au même genre. Il s’agit bien souvent d’histoires contant les hauts faits des ancêtres des Islandais du XIIIesiècle. L’histoire commence en général hors d’Islande, à une époque précédant l’âge de la colonisation de l’Islande (de 872 à 930), et décrit le parcours d’un individu ou d’une famille, des origines au premier siècle suivant l’établissement en Islande. Ce côté clanique a valu aux sagas des Islandais le nom de sagas de familles.

 

Bibliographie :

 

heros et dieux du nord

Héros et dieux du Nord : guide iconographique / Régis Boyer. Flammarion, 1997.- 185 p.

Près de 150 notices, de Aegir (Océan) au géant Ymir, mettent en scène les différents personnages de la mythologie viking, ainsi que quelques notices plus générales sur l'art viking, les gravures rupestres, les sagas ou encore le mythographe islandais Snorri Sturluson (début du XIIIe siècle).

291.13 BOY

 

 

 

 

 

littscandinaveHistoire des littératures scandinaves / Régis Boyer.- Paris : Fayard, 1996.- 561 p. ; 24 cm.

Les richesses de la littérature scandinaves depuis le Moyen-Age islandais (eddas, poésie scaldique, sagas) jusqu'au XXe siècle.

839.5 BOY

 

 

 

 

 

 

 

 

sagasSagas islandaises / édité et traduit par Régis Boyer. Gallimard, 1987.- 1993 p. - (Bibliothèque de la Pléiade).

Contient : Saga d'Egill, fils de Grimr le Chauve. - Saga de Snorri le Godi. - Sagas du Vinland. - Saga des gens du Val-au-saumon. - Saga de Gisli Sursson. - Saga des frères jurés. - Saga de Havardr de l'Isafjördr. - Saga de Grettir. - Saga des chefs du Val-au-lac. - Saga de Glumr la Meurtrier. - Saga des gens du Svarfadardalr. - Saga des Hrafnkell Godi-de-Freyr. - Saga de Njall le Brûlé.

839.69 SAG

 

 

 

 

 

 


 

sturlungarLa saga des Sturlungar / traduit de l'islandais par Régis Boyer. Belles lettres, 2005.- 771 p.

Une quinzaine de textes qui rapportent de quelle façon l'Islande médiévale, qui était parvenue à mettre au point un type de sociétés, d'administration et de gouvernement sans équivalents ailleurs, a peu à peu perdu l'équilibre et la sérénité qui faisait sa force pour finir par se laisser détruire par des luttes intestines et passer sous la coupe du roi de Norvège en 1624, perdant son indépendance.

839.69 SAG

 

 

 

 

 

 

olafr

La saga d'Olafr Tryggvason / tirée de la Heimskringla de Snorri Sturluson ; traduit de l'islandais ancien par Régis Boyer.- Imprimerie nationale, 1993.- 216 p. - (La Salamandre).

L'histoire d'un héros, qui n'a régné que cinq ans sur la Norvège (995-1000), mais a attiré les historiographes, au premier rang desquels l'Islandais Snorri Sturluson (1178-1241), dont voici le texte traduit.

839.69 SNO

 

 

 

 

 

vikingsboyerLes Vikings : 800-1050 / Régis Boyer. Hachette Littératures, 2003.- 375 p.

En se fondant sur les acquis de l'archéologie plutôt que sur les sources littéraires, R. Boyer entend dépasser les légendes et les représentations limitées aux seules expéditions maritimes. Il reconstitue l'existence quotidienne des Vikings sur près de trois siècles.

 940.12 BOY


 

 

 

 

Crédits photographiques Electre.com