Aucune notice dans le panier

RETROUVEZ-NOUS SUR



CONNECTEZ-VOUS

Identification

Patrimoine Patrimoine local et régional Léon David (1878-1958) : architecte à Hyères

Léon David (1878-1958) : architecte à Hyères

Envoyer Imprimer PDF
AddThis Social Bookmark Button

David

 

Léon David naît en 1878 à Chaumont, petit village proche de Saint Claude, dans une famille d'agriculteurs de montagne dont il gardera les traditions de droiture, de travail et d'entraide.

 

 

 

 


Après un accident et l'amputation d'un pied (ce qui lui évitera la conscription et les risques de mort lors de la guerre de 1914-1918, risques particulièrement élevés chez les jeunes envoyés au feu sans préparation ; ses frères feront d'ailleurs partie des soldats tombés au front), il poursuit ses études à Paris à la déjà célèbre Ecole des Beaux Arts et devient architecte.

 

Bon aquarelliste, il est séduit par la lumière de la Côte - comme beaucoup de ses contemporains - et se fixe à Hyères où il commence ses réalisations en 1907, réalisations qu'il poursuivra pendant plus de quarante ans. 

 

Il se marie en 1912 avec une jeune marseillaise qui lui donnera deux fils qui deviendront eux aussi architectes (plus tard, un petit fils et un arrière petit-fils se lanceront également dans l'architecture, venant grossir la longue lignée profesionnelle David jurassienne et provençale). Lors de la guerre de 1914-1918, regrettant de ne pouvoir combattre, il s'investit gracieusement dans la transformation du Grand Casino d'Hyères en Hôpital Militaire (où sa jeune épouse se dépensera sans compter - comme nombre de ses amies - en  infirmière bénévole au profit des nombreux blessés).

 

La vie brillante de la ville - déjà célèbre avant la guerre -  reprend dès 1918 pour quelques années, jusqu'à ce que les répercussions du crack boursier de 1929 ne viennent ralentir les activités architecturales. La Deuxième Guerre Mondiale et l'Occupation stoppent ensuite pratiquement la construction qui ne reprendra que lors des "Trente Glorieuses" dès les années 1950 mais à un niveau moins luxueux. La construction s'oriente alors davantage vers les bâtiments collectifs. Léon David s'associe avec son fils Lucien à son retour de la guerre. Son autre fils Emile s'installe à Hyères fin 1956.

 

hyeres

Banque de France aux alentours de 1925 – Façade principale extérieure

(Collection : SG PHA - Banque de France)

 

 

Léon David aura connu des hauts et des bas dans sa carrière. Dès le début de son installation, il cherche à créer un style original conforme au climat, à l'ensoleillement, à la force des vents, aux caprices de l'hygrométrie, à la nature exubérante, à la vue. Tout cela sans tomber dans les excès (de couleur en particulier) de certains architectes de l'époque et en conservant la tradition des mas à la silhouette puissante.

 

Le_chantier_de_la_Villa_Noailles__ses_dbuts

Le chantier de la Villa Noailles à ses débuts (circa 1923-4)


 

On compte parmi ses réalisations la Banque de  France (1922), le suivi des plans de Robert Mallet-Stevens pour la Villa Noailles (1923-1933) ainsi que de nombreuses villas dont il adaptait le style en fonction de ses commanditaires, passant ainsi de l'éclectisme 1900 à un style bien plus régionaliste et influencé par l'architecture rurale provençale.  

 

Villa_Font_des_Horts

Une villa datée de 1928

(© Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, 2000) 

 

 

Quelques ouvrages sur Hyères et  l'architecture :

 

 

Guide_des_principaux_monuments

Hyères patrimoine. 01, Guide des principaux monuments / Service des affaires culturelle de la ville. 2000.- 31 p.

 

 

 

Bib. actuelleSectionLocalisationCoteSituationDate retour
Centralepatrimoinegrande réserve 2eFP 1650 (1)sur demande
Centralejeunessebureau 1er étageRES 914.493disponible
Centralegrand publicProvenceP 944.93 SER 1disponible
CentralejeunesseProvencePROV 914.493disponible
.


 

archi_hyroise

L'architecture hyéroise de Napoléon III à 1914 : catalogue de l'exposition, Hyères, septembre 1977 / Eric Hild. Castel, 1977.- 12 p.

 

 

Bib. actuelleSectionLocalisationCoteSituationDate retour
Centralepatrimoinegrande réserve 2eFP 1051disponible

 

plaquette

Travaux d'architecture / Léon David. Éditions d'architecture d'industrie et d'économie rurale.

 

 

 

 

Bib. actuelleSectionLocalisationCoteSituationDate retour
Centralepatrimoinegrande réserve 2eFP 3022sur demande

 

97828636405310-807852

La villa Noailles : Rob Mallet-Stevens / Cécile Briolle, Agnès Fuzibet et Gérard Monnier. Parenthèses, 1999.- 119 p. (Monographies d'architecture).

 

"L'architecte moderne peut faire autre chose qu'un bloc compact, il peut jouer avec une succession de cubes monolithes." Une présentation de la villa Noailles par son créateur, l'architecte français Robert Mallet-Stevens.

 

Bib. actuelleSectionLocalisationCoteSituationDate retour
Centralepatrimoinegrande réserve 2eFP 2813sur demande
Centralegrand publicProvenceP 724.6 BRIdisponible
Centralegrand publicProvenceP 724.6 BRIdisponible

 

97829097270350-32753

Hyères, Var / Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France. Association pour le patrimoine de Provence. 87 p.

 

Bénéficiant de l'atout d'importants salins, assise sur un site bien défendu, la ville d'Hyères créée par Pons de Fos au Xe siècle, est aujourd'hui un lieu de villégiature avec un patrimoine enrichi par la chronique mondaine des quelques artistes et souverains, marqué par la présence des îles d'Or.

 

Bib. actuelleSectionLocalisationCoteSituationDate retour
Centraleréférencegrande réserve 2eFP 0334sur demande
Centralepatrimoinegrande réserve 2eFP 2812sur demande
Centralegrand publicProvenceP 944.93 FRAdisponible
Centralegrand publicProvenceP 944.93 FRAdisponible
Centralegrand publicProvenceP 944.93 FRAdisponible