Aucune notice dans le panier

RETROUVEZ-NOUS SUR



CONNECTEZ-VOUS

Identification

Cinémusique Coups de coeur HASNA EL BECHARIA

HASNA EL BECHARIA

Envoyer Imprimer PDF
AddThis Social Bookmark Button

 

HasnaHasna el Becharia est une artiste originaire de Béchar (sud ouest algérien), née en 1950, d’un père marocain et d’une mère algérienne.

Dans le paysage musical maghrébin, Hasna fait figure de véritable exception. Elle est la seule femme du Maghreb à jouer de la musique Gnawi, un rythme de cérémonie pratiqué exclusivement par les hommes, et à pratiquer le guembri, l’instrument des gnawas par excellence.

Elle se fait connaître en France en 1999, lorsque le Cabaret Sauvage l’invite dans le cadre du festival Femmes d’Algérie. Tout le monde est immédiatement fasciné par sa musique. Très vite, la rumeur se créée autour de cette femme venue du désert : journalistes, producteurs... tous se déplacent pour la voir et l’entendre. Avec son groupe, seule la musique compte. Et on plonge dans sa musique, cette musique incroyable venue du désert, qui mène à la transe, et délivre du mal, médicament de l’âme et antidépresseur.

Hasna connaît donc les mystères des confréries gnawas. Mais ce n'est pas son seul héritage, elle s'est aussi appropriée le répertoire populaire haddaoui (chants dans les mariages arabo-berbères). Dans les années soixante, elle fut marquée par l'arrivée du rock'n'roll américain et de sa version yéyé venue de France. Si bien que lors des mariages qu'elle animait à Béchar, elle n'arriva plus à s'entendre, elle eut rapidement recours à une guitare électrique.
Hasna possède un sens profond de l'improvisation et de la composition. Ses chansons sont des perles brutes à l'éclat unique. Héritière légitime de toutes les influences artistiques de son sol natal, elle est surtout crédible dans sa manière de les restituer, avec sa propre sensibilité et cette touche de modernité qui en a fait hérisser plus d’un et enthousiasmé de nombreux autres, la majorité en fait.

Femme de caractère, elle est avant tout un symbole de l’émancipation féminine du Maghreb.

Les surnoms de rockeuse du désert, ou de blueswoman du désert, lui vont en réalité comme un gant !

Deux albums sont disponibles à la Médiathèque : Djazahïr johara (2001) et Smaa smaa (2010)

Djazahir_johara

 

Bib. actuelleSectionLocalisationCoteSituationDate retour
Centralecinémusiquearmoire cinémusique9.23(ALGE) BEC 2disponible
Centralecinémusiquezone verte9.23(ALGE) BEC 2disponible

 

Smaa_smaa

 

Bib. actuelleSectionLocalisationCoteSituationDate retour
Centralecinémusiquezone verte9.23(ALGE) BEC 2disponible