Aucune notice dans le panier

RETROUVEZ-NOUS SUR

Identification OPAC
Grand Public Thématiques Trentième anniversaire de la disparition de Michel Foucault

Trentième anniversaire de la disparition de Michel Foucault

Envoyer Imprimer PDF
AddThis Social Bookmark Button

foucault1

 

Sa vie durant, Michel Foucault a travaillé sur la nature et l'histoire de la connaissance. Son œuvre est une expérience critique et archéologique de nos façons de voir et de savoir.

Ses travaux ne produisent pas de système de pensée, mais une méthode d'approche à travers la confrontation de plusieurs discours et de plusieurs réalités. Il ne s'agit pas d'une réflexion sur des objets de savoir, mais d'un cheminement archéologique à partir d'objets laissés de côté par le savoir : la folie, l'enfermement, la sexualité, c'est-à-dire ces limites, ces bordures où s'exerce le pouvoir, principal champ d'investigation de Michel Foucault.

foucault-marc garanger

En procédant plus comme historien que comme philosophe, en développant une méthode structuraliste * – bien qu'il ait toujours refusé cette appellation –, Foucault ne cessa d'explorer le surgissement des discours à travers les époques. Il analysa notamment comment la folie a été successivement constituée comme tare morale au Moyen Âge, puis comme défaillance de la raison à l’âge classique et enfin comme maladie mentale à la fin du XVIIIe siècle, montrant par là-même que cette connaissance est question de pouvoir : « Si le personnage médical peut cerner la folie, ce n’est pas qu’il la connaisse, c’est qu’il la maîtrise. »

Michel Foucault participa activement à partir de 1968 à de nombreux mouvements contestataires. Il manifesta ainsi son soutien, aux côtés de Deleuze, Sartre et Genet notamment, aux travailleurs en grève, aux immigrés, aux homosexuels, aux prisonniers, etc. C’est d’ailleurs la question des prisons qui préoccupera le plus le philosophe. Il fonda ainsi, en 1971, le Groupe Information sur les Prisons, dont l’objectif est de dénoncer les conditions de détention et de donner la parole à ceux qui habitent ce monde silencieux. Il entreprend également une analyse historique du système carcéral dans ses cours du Collège de France. Sa réflexion aboutira, en 1975, à l’un de ses livres majeurs, Surveiller et Punir, dont le sous-titre, « Naissance de la prison », indique l’enjeu : saisir ce qui a présidé à l’invention de la prison comme forme hégémonique du châtiment dans les sociétés contemporaines.

foucault-ina

Dans ses trois derniers livres (La Volonté de savoir, 1976 ; Le Souci de soi et L’Usage des plaisirs, 1984), Michel Foucault entreprend de montrer, à travers une analyse historique de la notion de sexualité, que tous les discours qui affirment la place centrale du sexe dans nos vies restent prisonniers d’un schéma d’interprétation mis en place par la psychiatrie du XIXe siècle. Ils s’inscrivent donc dans le dispositif de pouvoir élaboré par cette discipline, qui, au nom d’une science de la sexualité, prétend connaître la vérité des individus sur la base de l’observation et de l’interprétation de leurs pratiques sexuelles. Il y propose également une réflexion sur les façons possibles d’échapper à ce dispositif en restituant la manière dont le corps et les plaisirs ont pu être, dans l’Antiquité gréco-romaine, codifiés et interprétés autrement qu’ils ne le sont aujourd’hui.

 

* Courant de pensée des années 1960, visant à privilégier d'une part la totalité par rapport à l'individu, d'autre part la synchronicité des faits plutôt que leur évolution, et enfin les relations qui unissent ces faits plutôt que les faits eux-mêmes dans leur caractère hétérogène et anecdotique. Le structuralisme a connu sa forme la plus complète dans l'anthropologie sociale pratiquée par Lévi-Strauss. (Source : Larousse)

 

Découvrez ci-dessous une sélection d'œuvres de Michel Foucault et de livres qui lui sont consacrés.

 OPAC Sélection de notices