Le Village de M. Night Shyamalan

Imprimer
AddThis Social Bookmark Button

Le Village

Le film M. Night Shyamalan pose de vraies questions de cinéma. Derrière l'histoire racontée à caractère fantastique (une petite communauté vit isolée dans l'assurance que des créatures sanguinaires occupent les bois entourant le village), le réalisateur s'interroge concrètement sur le lieu au cinéma.

Le lieu, c'est autant celui filmé, c'est-à-dire le village, les bois … que l'espace technique, c'est-à-dire l'espace du plan ; là où la scène se joue. La force de The Village réside surtout dans le fait de faire exister ce qui ne se voit pas (le réalisateur use alors du hors-champ et du hors-vue au sein de l'image) et d'attiser chez le spectateur le désir de voir ce qui ne doit pas être vu : la forêt et les êtres maléfiques la peuplant.

Le Village2

The Village, par les mouvements de caméra, le montage et le son principalement, parvient magistralement à faire exister ce qui ne se voit pas à l'égal de ce qui se voit. The Village est donc un film sur le cinéma lui-même, sur sa puissance à donner à voir, à donner à imaginer et à faire croire. Le film parvient surtout, comme toute réalisation appartenant au genre fantastique, à donner véritablement le frisson.